La trousse à pharmacie, les indispensables du voyage

quels sont les indispensables à mettre dans sa trousse à pharmacie de voyage

La joie des vacances ou la misère de boucler ses bagages ! Avez-vous vérifié par 3 fois votre check-list de voyage ? Avez-vous réussi à faire entrer tout votre dressing dans une valise de 80 cm sur 40 cm ? Et la trousse à pharmacie, vous y avez pensé ? Pas de panique ! Si vous faites un long voyage hors Europe, que ce soit en Asie, en Afrique, en Amérique Latine, ou encore en Océanie où l’accès à la santé peut être compliqué, voici une liste des indispensables de la trousse à pharmacie, rédigée rien que pour vous. Profitez donc sereinement de vos vacances !

Que mettre dans sa trousse à pharmacie pour voyager ?

Pendant le voyage, séparer la trousse de premiers secours pour les petits soins d’urgence et la trousse à pharmacie avec les médicaments sera peut-être plus pratique et plus efficace selon la durée et le lieu de votre séjour. Il existe des Kits de premiers secours vendus tout prêts, en pharmacie ou en grande surface.En ce qui concerne donc la trousse à pharmacie il y a plusieurs choses à mettre dedans lorsque l’on voyage. Voici un récapitulatif, ou check-list qui vous permettra d’y voir plus clair.

Les petits outils et accessoires à mettre dans sa trousse à pharmacie :

  • Thermomètre
  • Paire de petits ciseaux
  • Pince à épiler
  • Un tire-tique
  • Aspire-venin (petite pompe à bouche qui permet d’aspirer le venin en cas de piqûre de guêpe, taons ou morsure de serpent par exemple)
  • Gel hydroalcoolique
  • Épingle de sûreté pour les bandes de contention par exemple

Il s’agit là d’accessoire indispensable dans une trousse à pharmacie selon moi. Il faudra tout de même tenir compte de la durée du voyage et de la destination.

Quels médicaments sont indispensables en voyage dans un trousse à pharmacie ?

Parce que la trousse à pharmacie, c’est avant tout donc, celle où vous mettrez vos médicaments, cachets, pilules et autres comprimés, pour vous soigner des rhumes et autre. Il est donc important de penser à tout, et d’emporter avec soin le strict minimum pour gérer à peu près toutes les situations.

Les traitements habituels

Si possible, 3 semaines avant votre voyage, rencontrez votre médecin pour qu’il puisse vous faire une ordonnance renouvelable de vos traitements habituels (diabète, allergie…). Sachez que légalement, vous ne pouvez pas avoir une ordonnance pour plus de 30 jours de traitement. Cependant, pour un voyage, une dérogation peut être accordée. Votre médecin devra alors simplement spécifier « départ à l’étranger », vous pourrez ensuite contacter votre caisse d’assurance maladie pour obtenir votre dérogation. Vous pourrez alors vous rendre dans votre pharmacie habituelle pour retirer votre traitement.

Le mal des transports

C’est très désagréable de voyager avec le ventre tout retourné et le cœur dans les talons. Pensez à demander conseil à votre pharmacien pour éviter les nausées liées au mal des transports (que ce soit en voiture, en bateau ou en avion, etc.). Vous trouverez des comprimés comme MerCalm, ou des bracelets anti nausée.

La douleur et la fièvre

Ces symptômes doivent très souvent être pris à temps, vous devez donc avoir le nécessaire pour les traiter immédiatement :

  • Antalgique (privilégiez le paracétamol à l’aspirine, mais évitez d’en prendre si vous avez eu un coup de chaleur, ils gênent l’organisme à s’adapter à la chaleur).
  • Anti-Inflammatoire, comme l’Ibuprofène, en cas de douleurs. Ou du Voltarène en comprimé pour tout ce qui est douleur musculaire.

Les problèmes de transit :

Vous pouvez être sujet à la diarrhée du voyageur ou « tourista » ou être constipé durant le séjour. Parfois, le corps s’acclimate difficilement au nouveau régime alimentaire. Voici quelques traitements qui pourront vous aider en cas de coup dur :

  • Antidiarrhéique, ralentisseur de transit, pansements intestinaux)
  • Laxatifs (certains ramollissent les selles, d’autres modifient la consistance des selles et demandent de boire beaucoup d’eau pour agir, demandez conseil à votre pharmacien pour prendre celui qui conviendra le mieux selon vos antécédents médicaux).
  • Anti spasmodique, comme le Spasfon, qui permet de soulager les contractions de l’estomac

D’une manière générale :

  • Un antibiotique à large spectre, peut être intéressant, il sera utile en cas de suspicion d’infection. Pour cela demandez conseils à votre médecin.
  • Vous pouvez également prendre des pastilles pour la gorge, je prend de la lysopaïne me concernant.
  • Quelques mouchoirs, qui bien sur vous seront utiles en cas de rhume. Vous pourrez en acheter sur place bien évidemment.
  • Des vitamines, car vous n’êtes pas à l’abri d’un coup de mou, et vous aurez peut-être quand même envie de profiter de votre journée. Je prend avec moi de l’Acerola et Vitamine D en compléments.

 

Quels sont les autres produits indispensables dans un trousse à pharmacie ?

Maintenant que nous avons vu ensemble l’essentiel en terme de petits accessoires et de médicaments, il est temps de s’attaquer à la partie “protection”. Car en voyage on est pas mal exposé, que ce soit au climat, à l’altitude, à la météo, aux insectes etc.. Découvrons ensemble ce qu’il faut rajouter dans sa trousse à pharmacie, toujours en tenant compte bien évidemment de la durée et destination de votre voyage.

Le climat et les températures

  • Pour protéger toute la famille des coups de chaleur, pensez à différents indices de protection selon les profils des membres de la famille. Optez pour l’indice le plus élevé (IP 50+) pour les enfants. Vous pouvez ajouter à la crème solaire, l’après-soleil et une crème pour apaiser les coups de soleil éventuels.
  • Le baume à lèvre et les crèmes protectrices et réparatrices pour les mains pour les températures très froides pourront vous soulager des tiraillements et autres désagréments du froid.
  • Pour les moustiques, des crèmes apaisantes pour les piqûres sont assez efficaces comme l’Onctose. Vous pouvez aussi prévoir des sprays répulsifs pour vos vêtements et des crèmes pour la peau afin de prévenir les risques. Traitez vos vêtements 1 semaine avant dans l’idéal. Le bracelet anti-moustique peut être une bonne alternative.

L’eau et l’hydratation :

  • Les comprimés et filtres pour purifier l’eau sont primordiaux dans certains pays pour vous protéger de certaines maladies infectieuses. Le plus pratique pour les longs voyages est d’investir dans une gourde filtrante.
  • Pour prévenir les risques de déshydratation dans les pays chauds, surtout pour les enfants en bas âge, n’oubliez pas de trouver une petite place pour les sachets de réhydratation orale. Pour les plus grands, vous pouvez préparer vous-mêmes votre solution : 1 litre d’eau potable, 6 cuillères à café de sucre et une demi-cuillère à café de sel.

 

Petits conseils avant le séjour :

  • Consulter le site du gouvernement pour préparer au mieux votre séjour
  • Privilégiez si possible les gélules aux comprimés qui supportent mieux le froid et la chaleur (évitez les lyoc, qui fondent sous la langue, ils réagissent très mal au coup de chaleur).
  • Pensez à prendre rendez-vous avec votre médecin ou dans un centre de médecine tropical au moins 2 mois avant votre séjour. Certains vaccins tels que l’hépatite A, l’hépatite B, le tétanos, la diphtérie, le méningocoque C, ou la fièvre jaune par exemple sont obligatoires dans certains pays. Ils doivent être effectués assez tôt avant le voyage pour être efficaces. Renseignez-vous donc très tôt des vaccins à effectuer dans le pays où vous allez séjourner afin de faire le nécessaire pour profiter sereinement de vos vacances. (Voir mon article : Les Vaccins Indispensables)

 

Les documents qui voyagent dans la trousse à pharmacie

En plus de votre carte d’identité et votre passeport, et peut-être mari et enfants, vous devez emporter quelques passagers clandestins

  • Carnet de santé
  • Carnet de vaccination à jour
  • Carte de groupe sanguin
  • Pensez à demander votre carte européenne d’assurance maladie.

Petite astuce pour ne pas s’encombrer :

Vos médicaments prennent beaucoup de place, et contrairement à votre valise, je vous déconseille la technique de s’asseoir dessus pour réussir à fermer la fameuse fermeture éclair récalcitrante ! Les boîtes en carton sont souvent volumineuses. Pour un gain de place et optimiser votre trousse, vous pouvez ôter les emballages et ne gardez que les plaquettes, en veillant à enrouler la notice autour de chaque plaquette correspondante, reliées et maintenues par un élastique ou d’en faire un copie, puis de la sauvegarder comme une photo sur un disque, cloud ou autre.

Bon voyage !